Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)


Musique, fichtrediantre!

Tribune
Marguerite :
marie-pierre : J'ai été très intéressée par vos différentes remarque, vos extraits de livres et le commentaire que vous en faites. Tenez-moi au courant, merci.
Bien à vous,

Marie-Pierre Gauthier
Sendy : hi??
Sledymmenly : Today is good poorly, isn't it?

Réagir :
Nom
Adresse web

Grenier
Novembre 2009 : 1 article
Janvier 2009 : 2 articles
Novembre 2008 : 1 article
Juin 2008 : 1 article
Mai 2008 : 2 articles
Avril 2008 : 1 article
Mars 2008 : 1 article
Août 2007 : 1 article
Juillet 2007 : 2 articles
Juin 2007 : 5 articles
Mai 2007 : 1 article
Avril 2007 : 1 article

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Histoires de lecture...

J'ai repris ce livre cet après-midi, abandonné aux premières pages il y a quasiment un an tout juste. Premières lignes parcourues à une table voisine, à l'écart pour quelques minutes avec cette lecture en guise de contenance. Puis une nausée soudaine et inexpliquée, m'irradiant le ventre et me laissant cassée en deux, fugacement mais violemment mal à l'aise.

Je pourrais arranger les restes de la soirée en une carte postale gentiment bohème en gommant quelques ombres et contours: la marche nocturne avec une seule bouteille de vin pour nous réchauffer, au goulot, comme des ivrognes, les rires sur l'ami qui en a honte; le froid persistant et les pieds gelés, la fatigue qui nous fait grelotter et l'ivresse qui nous empâte les lèvres; l'engourdissement d'un bain trop chaud avec l'éclat des voix qui résonnent sur le carrelage, la conversation qui se poursuit par la porte ouverte, l'obscurité de la salle de bain qui protège les regards et les corps; la cendre dans l'eau... Le souvenir d'une soirée étrange et belle, d'une promenade vers d'hybrides et nocturnes chimères...

Restait ce livre et la sensation poignante que mon corps lui associait malgré moi. J'y trouvais des explications diverses dans le peu que j'en avais lu d'abord, ensuite dans son intention: il me l'avait offert sur un de ses conseils à elle. Or, conseiller un livre à quelqu'un, c'est présenter une clef d'accès à son propre esprit, c'est ouvrir l'une des salles de son palais. Je n'étais pas sûre de vouloir y entrer. Non que je n'étais pas touchée par ce signe d'intérêt, cette marque évidente de sympathie - au sens pur du mot - mais cela m'intimidait, je n'étais pas sûre d'aimer cette lecture, de vouloir répondre à cette invitation par entremise...

C'est encore avec quelque appréhension que je prends cet ouvrage, mais aujourd'hui, j'ai envie d'interroger cette piste, d'entamer en solitaire le voyage qu'elle me proposait alors.

Au cas où vous ne l'auriez pas deviné, ceci a été écrit par WeepingWillow, à 23:29 Pour enrichir encore un peu plus la rubrique "Feuilles du jour, feuilles tombées".



Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom